prāṇa mudrā, une gestuelle d'absorption

Ce week-end, lors de notre stage "yoga anti-fatigue hivernale", je vous ai proposé prāṇa mudrā. A-priori pas une mudrā d'hiver, puisque cette position de doigts aurait plutôt tendance à faire diminuer le doṣa pitta..., mais assurément une gestuelle pour les moments de grande fatigue, de déprime, de léthargie ou d'épuisement qui, quand même, tendent à s'accuser à la "mauvaise" saison... Prāṇa est l'énergie de vie. Prāṇa est la vie. Qui soutend tout ce qui est, qui circule en tout ce qui existe... et la mudrā qui lui est associé, prāṇa mudrā, permet de faire des réserves de cette précieuse et subtile énergie vitale.


Vous connectez pulpe du pouce contre pulpes de l'annulaire et de l'auriculaire. Et vous appliquez une légère pression. Respirez, en humant l'air jusque dans le haut des sinus, jusqu'à emplir toutes les cavités du crâne. 
La sensation que le corps se charge... Que les cellules deviennent vivantes, vibrantes...

Pratiquée quotidiennement, prāṇa mudrā est l'antidote à notre mode de vie moderne qui tend à dilapider notre énergie vitale : les ondes, les écrans, une nourriture dévitalisée, le stress, l'agitation mentale, la pollution de l'air... En outre, prāṇa mudrā permet de "remonter" tout le système immunitaire, sans distinction de lieu ou d'organe. Elle peut être couplée à une autre mudrā ou une respiration particulière pour une action plus ciblée... Prāṇa mudrā est aussi réputée calmer les nerfs, soulager les crampes, améliorer le diabète et les troubles de la vision (souvent associés). 
On la recommande en tous cas de carences puisque les vitamines (notamment la vitamine D qui nous fait tellement défaut l'hiver en l'absence de soleil) seront mieux absorbées.

Prāṇa mudrā est fondamentalement une mudrā d'absorption et de mise en circulation de prāṇa. Et je vous rappelle que pour l'āyurveda, "la fatigue est une accumulation de toxines dans le corps-esprit, qui fait que prāṇa ne peut pas / plus circuler librement" (Deepak Chopra).

Commencez par 5-6 minutes, puis augmentez progressivement jusqu'à pouvoir rester 15... 30, puis éventuellement 45 minutes d'affilée... On recommande généralement de pratiquer quand cela est possible, seul et dans l'obscurité. Ne pas abuser de cette mudrā en cas de rhume ou de toux.

Commentaires