l'achillée millefeuille, une plante santé pour les 3 dośas

Etymologiquement, c'est l'herbe d'Achille, qui l'employa lors de la guerre de Troie pour soigner ses soldats (d'où son surnom d'herbe au chevalier ou herbe militaire). Mais l'Achillée millefeuille était également connue en Asie de longtemps... : en actuel Irak, où l'on a retrouvé des pollens d'achillée dans la tombe d'un homme de... Néanderthal ! En Chine, où l'on utilise ses tiges comme bâtons divinatoires pour la pratique du Yi King, et en Inde du nord où l'āyurveda la considère avant tout comme une fleur Pitta, et c'est pourquoi je vous la présente aujourd'hui alors que l'été, la saison Pitta par excellence promet d'être caniculaire...



Vous la trouverez en ce moment au bord des chemins ou dans les champs (c'est l'une des 7 herbes sacrées de la Saint-Jean) et reconnaîtrez l'astéracée (non, ce n'est pas une ombellifère quoiqu'elle en aie l'air...) à sa feuille très découpée qui ressemble à celle de la carotte sauvage. Le coeur de chaque petit capitule est jaune, vous ne pouvez pas vous tromper (avec la fleur de ciguë par exemple, également blanche mais très toxique et qui lui ressemble...). 
Fraîches, les jeunes feuilles et fleurs se consomment en salades, en soupes ou sautées à la manière des épinards. Plus poivrées, les feuilles moins tendres peuvent, comme au XVIIème siècle, servir de condiment.

Pour ma part je l'aime bien sèche, en tisane. Car son goût légèrement corsé et assez amer me rappelle celui du thé, dont elle a d'ailleurs les tanins (antioxydants) et le côté tonifiant. La tisane d'achillée est de plus réputée protéger le foie et la muqueuse de l'estomac (elle aide tout ce qui est digestif). Elle épure les reins, augmente les sécrétions biliaires, et en fin de règles, elle permet d'aider à l'élimination complète de l'endomètre (quand il persiste encore de petits "saignottements" pendant quelques jours). C'est d'ailleurs comme "Maîtresse du sang" qu'on la connaît le mieux, l'achillée ayant la réputation de le purifier et de l'arrêter (on l'appelle aussi herbe aux coupures ou herbe au charpentier), et vous avez sans doute déjà, enfant, frotté de ses feuilles sur une petite plaie saignante. Non ? essayez, ça marche !


en séchant, mon achillée a légèrement rosé...

Du point de vue de l'āyurveda, l'achillée millefeuille, Gandana ou encore Birangasipha, est une plante essentiellement Pitta, rafraîchissante, et qui va réguler tous les déséquilibres de l'ordre du feu en nous : les indigestions (feu digestif), les fièvres, les inflammations, les ulcères, les brûlures (de la peau, mais aussi d'estomac). En hydrolat, elle traitera les acnés, notamment les acnés hormonales. Et nombre de problèmes de peau (eczéma, rides, feu du rasoir etc...).

Herbe Pitta donc, mais que l'on peut cependant aussi conseiller aux deux autres tempéraments : Vata et Kapha, qui sont des tempéraments "froids". A Vata, car l'achillée aura tendance à empêcher la formation de gaz (dans l'estomac comme dans l'intestin, ce qui est un problème typiquement "vata"...), et qu'elle va calmer les nerfs (bonne en cas de névralgies) et le coeur. Et à Kapha, car l'achillée va contrôler les sécrétions et diluer les mucus. Elle sera efficace en hiver contre les rhumes et la grippe. Oui, je sais, on n'a guère envie d'y penser aujourd'hui, mais on ne regrettera pas d'en avoir cueilli ces jours-ci (au petit matin, il fait trop chaud l'après-midi) lorsque l'hiver et sa bise seront venus...

PS : attention l'achillée est interdite aux femmes enceintes car peut provoquer des contractions utérines... et aux - rares, mais il faut le dire... - personnes allergiques aux astéracées (comme le pissenlit, la marguerite ou la camomille).

Commentaires