Mahāśivarātri 2015 : paroles du nirvāṇaṣaṭkam, le chant de celui qui n'est rien... que le dieu Śiva

Le nirvāṇa (ou ātma-) ṣatkam, le chant de l'âme (ātma), est un poème composé il y a plus de mille ans, par Ādi Śaṇkara en réponse à un sage qu'il rencontra dans les montagnes himalayennes alors qu'il marchait en quête de son maître spirituel. Svāmi Govindapada Ācārya, le maître qu'à l'évidence, Śaṇkara venait de rencontrer..., lui posa cette question, en apparence si simple mais si profonde, que le yoga ne cesse de nous poser à nous-mêmes : "qui es-tu ?"...


A l'occasion de Mahāśivarātri ce soir, voici les 6 strophes (ṣatka = 6) de ce texte magnifique qui reprend, pour les transcender, nombre des concepts de la philosophie indienne et nous fait comprendre ce que l'âme n'est pas, et ce qu'est le vrai dévot : celui qui n'est plus rien..., rien que Lui, rien que l'Aimé, rien que l'Autre, objet de sa dévotion.

manobuddhyahaṇkāra cittāni nāham
na ca śrotrajihve na ca ghrānanetre
na ca vyoma bhūmir na tejo na vāyuḥ
cidānandarūpaḥ śivo'ham śivo'ham

Je ne suis ni le mental, ni l'intellect, ni l'ego (qui composent "citta"),
Je ne suis ni ce qu'entendent mes oreilles, ce que goûte ma langue, 
              ce que respirent mes narines, ou ce que mes yeux voient.
Je ne suis ni le ciel ni la terre, ni le feu ni le vent,
Mon essence est Conscience et Béatitude, je suis Śiva, je suis Śiva.

na ca prānasaṇjño na vai pañcavāyuḥ
na vā saptadhātur na vā pañcakośaḥ
na vākpāṇipādam na copasthapāyu
cidānandarūpaḥ śivo'ham śivo'ham

Je ne suis ni le souffle vital (prāna) ni aucun des cinq souffles,
Je ne suis aucun des sept composants du corps physique, ni aucun des cinq corps (kośa),
Je ne suis ni la parole, ni le toucher, ni la faculté de marcher, ni celles de procréer ou d'éliminer,
Mon essence est Conscience et Béatitude, je suis Śiva, je suis Śiva.

na me dveṣarāgau na me lobhamohau
na me vai mado naiva mātsaryabhāvaḥ
na dharmo na cārtho na kāmo na mokṣaḥ
cidānandarūpaḥ śivo'ham śivo'ham

Je n'ai pas non-plus, ni de goût ni de dégoût, ni convoitise ni illusion,
Je ne nourris ni orgueil, ni sentiment de jalousie,
Je n'ai ni Devoir, ni Argent, ni Désir, pas même de Libération,
Mon essence est Conscience et Béatitude, je suis Śiva, je suis Śiva.

na puṇyaṁ na pāpaṁ na saukhyaṁ na dukhyaṁ
na mantro na tīrthaṁ na vedā na jajña
ahaṁ bhojanam naiva bhojyaṁ na bhoktā
cidānandarūpaḥ śivo'ham śivo'ham

Je ne commets ni bonnes ni mauvaises actions, je ne connais ni plaisir ni douleur,
Je n'ai besoin ni de maṇtras, ni de lieux saints, ni de Vedas, ni de rituels,
Je ne suis ni l'acte d'observer, ni l'observateur, ni l'observé,
Mon essence est Conscience et Béatitude, je suis Śiva, je suis Śiva.

na me mṛtyuśaṇkā na me jātibhedaḥ
pitā naiva me naiva mātā na janmaḥ
na bandhur na mitraṁ gurunaiva śiṣyaḥ
cidānandarūpaḥ śivo'ham śivo'ham

Je n'ai pas peur de la mort, je n'ai ni caste ni étiquette,
Je n'ai ni père ni mère car je ne suis jamais né, 
Je n'ai ni relation ni ami, ni maître ni disciple,
Mon essence est Conscience et Béatitude, je suis Śiva, je suis Śiva.

ahaṁ nirvikalpo nirākāra rūpo
vibhutvā ca sarvatra sarvendriyāṇaṁ
na cāsangata naiva muktir na meyaḥ
cidānandarūpaḥ śivo'ham śivo'ham

Je suis l'un sans second, je suis sans forme propre,
Je suis la substance omniprésente qui imprègne tout ce qui existe, et tout ce qui perçoit ce qui existe,
Je ne suis attaché à rien, je ne suis ni libre ni emprisonné,
Mon essence est Conscience et Béatitude, je suis Śiva, je suis Śiva.


Traduit librement du sanskrit et de l'anglais d'après diverses sources.
A lire également : les articles sur Mahāśivarātri 2012, Mahāśivarātri 2013 et Mahāśivarātri 2014.

Commentaires