en ce début 2015

Notre salle de yoga a eu un an la semaine dernière... 
Progressivement, le lieu s'imprègne des pratiques que nous y avons ensemble ou que j'y ai seule. 
Et je suis heureuse de constater que souvent sitôt entrés vous vous sentez bien dans cette yoguique atmosphère...
Cette salle est un petit havre de paix en marge des insupportables violences qui nous ont touchés de très près en ce début d'année... Je n'oublie pas que j'ai été journaliste, que j'ai toujours des amis en presse écrite à Paris, et les attentats récemment perpétués m'ont, mais comme nous tous, mais même sans cela, particulièrement émue....

image du site yoga4yourlife

Le yoga enseigne avant tout la non-violence, avant les postures, avant la respiration, avant la méditation, avant tout le reste, d'abord ahiṁsā, la non-violence. Non-violence autour de soi, envers les autres, mais aussi en soi. "Lorsque la non-violence est reconnue comme la loi de la vie, elle doit imbiber tout l'être", disait à peu près Gandhi ("et non se cantonner à des actes en particulier"). Et c'est dans la pratique du yoga bien-sûr que j'ai trouvé du réconfort, comprenant qu'il ne servait à rien, jamais, de nourrir en soi la tristesse, le ressentiment, la colère ou la peur, toutes ces émotions qui sont bien naturelles en pareilles circonstances mais qui ne font que rajouter à tout un ensemble de négativité, de violence impalpable, qui en sont une infime portion. Voilà, c'est cette pensée qui tout simplement m'a fait du bien - paix en soi, paix dans le monde - et c'est avec cette paix intérieure retrouvée que j'ai pu vous faire cours dès jeudi, c'est cette fraction de joie que j'espère avoir partagée avec vous dans ce moment où nous en avons tellement besoin... Dans cet âge du monde où il serait important que chacun puisse trouver son propre cheminement intérieur qui, de la non-violence ferait émerger la conscience... pour le bien de tous les êtres...

Oṁ śānti śānti ṣāntiḥ (oṁ paix, paix, paix)

Commentaires