stage yoga et périnée des 8 & 9 novembre : périnée hyper- / périnée hypotonique, où en suis-je vraiment ?

Ce n'est pas parce que l'on a des fuites urinaires, ce n'est pas parce que l'on a eu des enfants ou que l'on vient d'accoucher, que forcément, les muscles de notre périnée sont trop relâchés... Pourtant la seule solution proposée, (par les thérapeutes, les magazines - papiers et télés -, les copines...), lorsque l'on ose s'ouvrir de ses soucis, est souvent de muscler, de tonifier, de renforcer le périnée. Un palliatif qui "marche" un certain temps, mais qui, au long terme, ne fait parfois qu'accuser les problèmes...



En fait, tout dépend du périnée avec lequel "vous partez"... 
Lors de ce stage, nous étudierons le fonctionnement d'un muscle en général et du périnée en particulier, afin que vous puissiez comprendre ce qui fait qu'un muscle est capable de générer de la force. Je vous donnerai ensuite les moyens de reconnaître dans quelle situation vous êtes : votre périnée est-il trop laxe comme souvent vous le présupposez (et c'est bien naturel, car si un muscle nous lâche, c'est qu'il est laxe, non ?... non ?), ou bien, pour certaines d'entre-vous, si votre périnée est trop serré, trop tendu (et je ne vous cache pas d'ores et déjà, que quelquefois, le périnée étant une zone trèèèèèèèès complexe, il est un peu les deux)... Enfin bien-sûr, nous pratiquerons les exercices adaptés à chacun de ces deux cas (périnée hypo-, périnée hypertonique), et vous saurez ainsi sur quoi insister à la maison lorsque vous travaillez seule (le prochain stage "yoga et périnée" est en janvier...).

Deux demi-journées sont programmées pour ce stage, au choix :
- le samedi 4 octobre 2014, de 14h à 17h, ou :
- le dimanche 5 octobre, de 9h30 à 12h30

Le stage se déroulera au lieu-dit "le petit Bézo" (Morbihan)
dans notre salle de yoga (la feuille de route est ).

30 euros le stage (ou 85 euros pour trois stages, ou 110 euros pour quatre).
Me contacter pour vous inscrire : 02.99.90.30.42 / 06.74.66.07.82
ou : gwenaelle@corps-et-om.com

Commentaires