yoga, végétarisme et vitamine B12

Parce qu'il rend le corps plus souple, charge moins l'esprit, et surtout parce qu'il permet de respecter ahimsā, la non-violence, principe premier des yoga-sūtras de Patañjali, le régime végétarien est souvent associé à l'Inde et au yoga. 
"La viande ne peut être obtenue sans faire violence aux animaux, et le meurtre des animaux obstrue le chemin du ciel", avertissent même les lois de Manu (V, 48).

hummm, délicieux jus vert à base d'orties...

Cependant il est une substance, vitale, bien connue des végétariens, qui ne se trouve que dans le règne animal : la vitamine B12. Ou plus exactement, cette vitamine, se trouve assurément chez les animaux puisqu'ils la produisent grâce aux bactéries de leur flore intestinale, tandis qu'elle n'est potentiellement présente que de manière fortuite chez les végétaux, de par une éventuelle contamination par des bactéries du sol. Les humains également produisent la B12, mais dans le colon, c'est-à-dire plus bas que sa zone d'absorption (dans l'iléon, à la fin de l'intestin grêle)... 
S'il a été démontré que les indiens vivent en parfaite santé avec de très faibles taux de B12, sans doute nous faut-il nous, qui n'avons pas adopté ce même régime depuis autant de générations (Manu est pour les indiens "le premier homme"...), accepter soit de consommer certains produits animaux (lait, oeufs, harengs, thon, moules...), soit de nous supplémenter en cobalamine (dans ce cas, préférer la forme active methylcobalamine à la cyanocobalamine chimique, moins assimilable et qui dégagerait des toxines dans l'organisme).


shéma moléculaire emprunté à ce site, plus d'informations sur le rôle de la cobalamine ou vitamine B12

C'est la conclusion à laquelle j'ai du me résoudre après des années de végétarisme (voire de végétalisme comme j'ai toujours mangé en Inde du Sud), car attention, la carence en vitamine B12 s'installe avec beaucoup de temps (nous en avons une réserve importante au départ, si bien que le corps peut très bien pallier le manque pendant des années avant que la carence ne se fasse sentir)... Cette carence peut induire une anémie importante, difficile à détecter... des douleurs musculaires, nerveuses... elle est catastrophique pendant une grossesse... Un excès de vitamine B12 à l'inverse, n'aurait pas d'effet indésirable...


Alors, végétarisme ou régime carné, à chacun je pense de choisir, en son âme et conscience, et surtout en son corps... Le yoga nous enseigne à écouter notre corps, écoutons-le aussi à table, demandons-lui de quoi il a besoin, et adaptons notre régime alimentaire aux signaux qu'il nous envoie, ainsi bien-sûr qu'à notre activité quotidienne (plus ou moins physique, intellectuelle...), et ce, sans nous enfermer dans quelque dogme que ce soit. 
Que manger ? A notre corps de nous le dire, pas à notre tête...

Commentaires