adhomukhaśvānāsana avec tabouret, la suite...

Lorsque nous avions "accessoirisé" adhomukhaśvānāsana en l'agrémentant de divers supports, nous avions entre autre réhaussé le sol sous les mains (en plaçant les paumes sur un tabouret) ou sous les jambes (en posant les tibias dessus), et je vous avais alors promis de publier aussi les āsanas qui "naturellement" émergent de cette posture-mère avec le tabouret. 
Les voici donc, inspirés de la traditionnelle Salutation au Soleil...

- après adhomukhaśvānāsana derrière le tabouret :



Vous pourrez venir dans une "planche", dite caturaṇgadaṇḍāsana en tirant les mains vers les hanches (sans que le support ne glisse) pour placer le bassin entre les épaules et les talons, et en prenant soin de bien tirer le coccyx vers le front, le crâne vers le ciel. Puis, en ramenant pubis vers le siège et en ouvrant la poitrine, épaules basses et reculées, vous arriverez dans cette agréable variante de cobra (bhujaṇgāsana) : gardez les bras verticaux, poignets - coudes - épaules alignés. Retour à la pose de départ en tirant bien le bassin en arrière, comme pour venir vous asseoir sur le mur auquel vous tournez le dos. L'enchaînement peut se reprendre 3 fois, à votre rythme... 

- après adhomukhaśvānāsana sur le tabouret :



Là, vous venez également dans une "planche", mais le corps se place horizontalement, ce qui demande plus de tonicité dans les bras, le dos et les abdominaux. Puis vous amenez le pied droit entre les mains (ou aussi loin que possible en avant sans que cela ne déséquilibre votre bassin : veillez à votre hanche droite qui ne doit pas "monter" vers l'épaule, laissant les deux fesses à même hauteur), et vous restez un peu dans cette variante de la pose équestre, aśvasaṇcālanāsana. Enfin pour sortir, gardez bien le ventre sur la cuisse et soulevez la jambe arrière vers le plafond (ūrdhva prasārita ekapādāsana). Reposez le pied gauche au sol, à côté du pied droit, et sur une inspiration, ramenez le buste à la verticale. Respirez quelques instants debout... Et comme pour tout ce qui est asymétrique, vous reprendrez ces étapes de l'autre côté, avec le pied gauche...


Et encore une variante (où vous retrouvez l'exacte forme d'adhomukhaśvānāsana sur le tabouret, regardez la 1ère photo du second folioscope : tout y est, sauf le tabouret...). Une variante "avec élan" toute naturelle, prise par pur plaisir de jouer avec la gravité par une petite yoginī qui s'ignore...


Bonne pratique... 

Commentaires