ode au printemps

Avec un bon mois de retard sur l'équinoxe, la promesse du printemps qui s'annonce bel et bien à présent nous rappelle que ce n'est pas en tirant sur leurs branches que l'on fait grandir les arbres... ni en épluchant leurs bourgeons que l'on fait fleurir les fleurs... 
Mais, qu'à chacun selon sa nature, ce que l'on est en son essence profonde, 
en son heure éclot...



Praṇam...

Commentaires