Encore un (mini) chantier dans la salle de yoga...

Il y a quelques semaines, mon chéri nous a installé ceci :



Deux anneaux d'écurie aux poutres de la pièce, qui ne servent pas à tester la solidité de la structure (!), mais à prendre par exemple une variante "suspendue", reposante et bio-mécaniquement juste d'adhomukhaśvanāsana, "le chien avec la tête en bas" :

petit ou moyen gabarit, la sangle est dans le prolongement du dos

Et le jeu de notre petite yoginī, c'est de prendre la pose (très naturellement d'ailleurs...) sans tapis et en collants pour mieux en sortir à sa manière (amusante, mais un peu kamikaze...) : se laissant ramener en arrière et glisser sur le parquet...





Je vous reparlerai de cette variante (ainsi que de plusieurs autres...) 
dans un prochain Infos-Yoga, tandis que dans celui qui vient de sortir (n°89), vous retrouvez la version à travailler face au mur
Et pour clore ce triptyque, j'espère avoir le temps d'écrire un texte sur la symbolique de cette merveilleuse posture inversée pour un numéro qui suivra (au printemps ou à l'été sans doute)...

Commentaires